Stage d'écriture de scénario

▶ Stage d'écriture de scénario avec Antonio Altarriba
Jeudi 17 Nov: 10h - 17h / Vendredi 18 Nov: 9h - 17h.
Dans le cadre du festival bd BOUM 39, à Blois (41).


Pendant deux journées, les stagiaires, débutant.e.s ou initié.e.s, pourront développer les techniques d’écriture de scénario sur les conseils et l’expérience d’Antonio Altarriba, scénariste.

Objectif de la rencontre : initiation et / ou consolidation des techniques de narration, à travers les travaux personnels des participant.e.s

l art de volerPublic visé : débutant ou initié

Tarif : 110€ les deux journées (2 déjeuners compris) / 90€ pour les détenteurs du Passeport Culturel Etudiant et du Pass Culture

Inscription (avant le 31 octobre): https://www.helloasso.com/associations/association-bd-boum/evenements/stage-ecriture-de-scenario-avec-antonio-altarriba

Chaque participant.e viendra avec son matériel personnel.
En cas d’annulation moins de 15 jours avant la date du début du stage, les frais d’inscription ne seront pas remboursés.

 

Antonio ALTARRIBAAntonio Altarriba est né en 1952 à Saragosse. Ce romancier et essayiste (à qui l’on doit une Histoire de la bande dessinée espagnole) se lance dans l’écriture de scénario de BD dans les années 80, pour ne plus jamais s’arrêter.

En 2009, il publie L’art de voler, une biographie de son père, républicain espagnol exilé en France après la victoire de Franco et revenu en Espagne après la seconde guerre mondiale. Cette BD, dessinée par Kim, a été récompensée par le Prix National de la bd en Espagne et par le prix du Salon de la bande dessinée de Barcelone. Une suite verra le jour, L’Aîle brisée, dans laquelle on découvre l’Espagne franquiste à travers le regard de la mère d’Antonio Altarriba. Ces deux récits ont été regroupés par l’éditeur Denoël Graphic en un seul volume de 500 pages, L’épopée espagnole.
Puis, à travers la Trilogie du Moi, publiée chez Denoël Graphic de 2014 à 2021 et dessinée par Keko, il scrute sans concession la société contemporaine espagnole; Moi, assassin suit un professeur d’université à l’apogée de sa carrière pour qui le plus beau des arts est l’assassinat, Moi, fou s’intéresse à un psychologue chargé par un laboratoire de trouver des nouveaux profils «pathologisables», tandis que Moi, menteur nous plonge dans la vie d’un spin-doctor mêlé à de sombres événements de la vie politique espagnole.

En 2015, Antonio Altarriba reçoit le Grand prix de la critique (de l’ACBD, en France) pour son album Moi, assassin.

© Actua BD