Exposition Édith "La maison jaune"

18 novembre 2022 – 25 mars 2023
(fermée du 18 décembre au 16 janvier)
Maison de la bd, grande salle et salle Gotlib
Commissariat Patrick Gaumer & bd BOUM

visuel1Au gré de ses bandes dessinées et de ses ouvrages illustrés, Édith varie les techniques et les plaisirs, alterne humour tendre et acide, rend hommage au romantisme noir et à la littérature jeunesse. À chaque nouvelle étape, l’autrice cherche, trouve et se réinvente.

© Desplechin/ Edith/ Rue de Sèvres
 

visuel EdithÉdith intègre Asylum, un collectif d’illustrateurs et scénaristes, actif dès la seconde moitié des années 1980. Elle donne naissance à Basil et Victoria, scénarisée par Yann, série récompensée par un Alph’art en 1993. Parallèlement, elle illustre plusieurs livres pour les plus petits dans la collection « Pastel ».
En 2001 et 2003, elle illustre deux albums d’Eugène de Tourcoing-Startrec, écrits par Corcal chez Casterman. De 2002 à 2006, le tandem propose également Le Trio Bonaventure chez Delcourt.
En 2003 le premier tome, La maison jaune, est récompensé par le prix Ligue de l’enseignement à Blois. En 2009 et 2010, Édith adapte Les Hauts de Hurlevent d’après le roman d’Emily Brontë.
Futuropolis propose La Chambre de Lautréamont en 2012. Elle adapte ensuite Le jardin de minuit de Philippa Pearce, dans la collection « Noctambule », chez Soleil, en 2015. En 2017, cette fois avec Zidrou, elle met en scène Emma G. Wildford puis sur des textes de Catmalou, sa malicieuse Mimosa accède à cette même collection, en 2019. Chez Rue de Sèvres, elle réalise l’adaptation du roman Séraphine de Marie Desplechin.

© Edith/ Noctambule